mardi, 02 avril 2019 11:28

L'Eglise catholique dans la tourmente

Écrit par

Un regard sur les évènements scandaleux qui font l'actualité de l'Église catholique et les réactions qu'ils ont suscitées de la part des fidèles, de la presse et des adhérents de CdEP.

 

L’Église catholique traverse une période chaotique ; les révélations sur les dérives comportementales de certains de ses prêtres, tant auprès d’enfants que de religieuses, ont secoué et ému le peuple des fidèles. Le procès du Prélat des Gaules a apporté une réponse judiciaire après bien des atermoiements. Les autorités au plus haut niveau ecclésial ont réagi de manières diverses et commencent à prendre la mesure de l’ampleur de la situation. La lettre du Pape François du 20 août 2018, dénonçant le cléricalisme, avait ouvert une brèche dans le silence consensuel qui caractérisait la communication sur ces sujets sensibles.

CdEP, par la voie de son CA, avait réagi à cette missive papale et exprimé sa "confiance à tous ceux, très nombreux, qui, dans l’Église, assument leurs responsabilités en cohérence avec l’Évangile, à la suite du Christ" (Lire le communiqué de CdEP du 12 octobre 2018).

Depuis, d’autres voix se sont fait entendre, dans la presse et les médias. Les chrétiens « de la base » entendent réagir et dire leur vision positive de leur engagement évangélique de fidélité à la parole du Christ. Des prêtres s’expriment (lire le témoignage d’un prêtre du 94) , la presse catholique joue son rôle en interpellant ses lecteurs (Réparons l’Église par la Croix et Pèlerin  et  sondage Témoignage Chrétien-Odoxa).

La Conférence des Évêques de France réunie à Lourdes le 2 avril 2019 fait le constat d’une situation qui n’a que trop duré et qui arrive sur le devant de la scène après des années de silence. Qu’en sera-t-il de l’avenir de l’Église catholique ? Quelle place pour les chrétiens ordinaires, pour leur parole ?

A noter la conférence de Véronique Margron qui a abordé ces questions à l'invitation des amis CdEP de Rouen sur le thème : "Scandales dans l’Église d’aujourd’hui : quelles voies pour en sortir ?", le vendredi 14 juin 2019.

 

 

Consultation « RÉPARONS (Réformons) L’ÉGLISE »
proposée par les journaux "La Croix" et "Pèlerin"
Contribution d'une équipe CdEP du Tarn

1. L’Église catholique vit un moment particulier de son histoire. Comment le qualifiez-vous ?

C’est un temps de vérité, un moment de prise de conscience et de discernement sur la Parole. Mise au grand jour, et cela est bénéfique, des contre témoignages des actes des personnes qui représentent l’institution.

L’Eglise souvent juge et n’accueille pas : ex l’accès à la communion pour les personnes divorcées, refus des sacrements (baptême, mariage) au nom de la règlementation.

2. Quels événements de ces derniers mois vous ont particulièrement marqués ?

La démission du Cardinal de Lyon, son appel du jugement, le refus du Pape François d’accepter sa démission brouillent le message symbolique, évangélique face aux victime.

3. Avez-vous le sentiment qu'il est difficile de se dire catholique en ce moment ?

Pas plus, pas moins.

4. Ces événements ont-ils changé votre regard sur l' Église, vos engagements, votre soutien ?

Non ; attitude déjà critique et/ou interrogative.

5. Ces événements ont-ils changé vos rapports avec les prêtres que vous connaissez, les évêques, le pape ?

Non ; une minorité jette l’opprobre sur l’ensemble de la Communauté ; il est important de ne pas généraliser.

6. Dans cette période troublée, à quoi vous raccrochez-vous ?

La parole évangélique/et agir en conscience dans nos engagements de vie.

Importance du soutien des petites équipes de Chrétiens pour les soutenir grâce au partage de la vie, de la Parole de Dieu, de la recherche sur l’intelligence de la foi, de la prière.

Les témoignages de personnes, de communautés qui essaient de vivre sincèrement leur foi, sans tambour ni trompette. 

7. Avez-vous trouvé des lieux où vous pouvez parler avec d'autres de ce que vit l'Église actuellement ?

Oui, petite communauté des Équipes Enseignantes/ Chrétiens dans L’Enseignement Public, groupe de prière et mouvement d’action catholique.

8. A quelle échelle, selon vous, est-il le plus urgent d'agir pour faire évoluer les structures et les fonctionnements de l'Église : au plan universel ? au plan diocésain ? au plan local ?

Besoin de réforme à différents niveaux pour lutter contre les dérives du cléricalisme, Donner une vraie place aux baptisés et donc aux femmes dans les lieux de décisions (conseil épiscopal par exemple).

Rappeler et exiger que les conférences épiscopales retrouvent un certain pouvoir d’initiatives et de décisions devant des situations qui s’imposent localement.

9. Et vous, personnellement, que pouvez-vous faire pour contribuer à «  réparer l'Église » ? Avez-vous déjà commencé?

OUI, fidélité à un groupe d’action catholique « Chrétiens dans l’enseignement public »,  partage et discernement sur nos engagements de vie en tant que chrétiens.

10. Quels sont les trois chantiers prioritaires, selon vous, pour l'Église ? Quelles propositions concrètes avez-vous déjà mises en place ou voudriez-vous mettre en œuvre pour «  réparer » l'Église ?

Donner une vraie place aux femmes.

Actualiser la lecture symbolique des évangiles «Jésus nous aime », actualiser le message aux femmes et hommes d’aujourd’hui, en lien avec leur vie réelle.

Eglise au service des pauvres qui ne soit pas dans le jugement moral, la condamnation.

Réinstaurer le débat dans l’Église devant l’éclatement des orientations pastorales pour suppléer à la pauvreté de la recherche théologique. Bien des réunions de prêtres sont consacrées à l’organisation par défaut d’une réflexion qui permettrait de fonder les tâches pastorales.

11. Que voudriez-vous dire aux responsables de l'institution ecclésiale ?

« Soyez des serviteurs ». Le Christ a lavé les pieds de ses disciples. Appel de personnes mariées à la prêtrise, engagement temporaire dans l’Église, sur la durée et dans la vie quotidienne qui ne soit pas engagement à vie (expérience des prêtres ouvriers) …

Vos autres remarques et suggestions.

À la formulation « Réparer l’Église », préférer Réformer l’Église.


Connectez-vous pour commenter

Abonnement à la Lettre Électronique

Donnez votre adrélec, puis recopiez à droite les caractères apparaissant à gauche.

captcha 

Coordonnées

CdEP - 67 rue du Faubourg St Denis
PARIS Xème
Métro : Château d'eau - Strasbourg St Denis

  • Tel : 01 43 35 28 50
Vous êtes ici : Accueil Actualité de l'Église Débats L'Eglise catholique dans la tourmente