Elisabeth GAY

Elisabeth GAY

jeudi, 03 février 2011 08:19

Equipe Loire - 3 octobre 2010

Un partage en équipe autour des thèmes de la confiance, du devoir, de la foi. Une réflexion théologique ancrée dans la vie et la prière partagées.

mercredi, 02 février 2011 21:36

Équipe de la Loire - janvier 2011

Réflexion d'équipiers sur la persécution des chrétiens dans le monde.

lundi, 11 mai 2009 08:56

SUR LES PAS DE SAINT PAUL

 

Le thème de la rencontre régionale à Montbrison le 29 mars 2009 était : En nous aidant d'écrits de St Paul, alors que les premiers chrétiens essayaient de l'être, comment sommes nous TEMOINS du Christ dans notre vie de tous les jours, notre vie de chrétiens et de membres de CdEP ?

Nous nous sommes séparés en trois carrefours avec une fiche de travail préparée par Jean-Guy Girardet, contenant pour chaque groupe des textes différents, tous en rapport avec St Paul ;

1) Paul se convertit ? En fait, Dieu convertit Paul au témoignage.
2) Vivre ensemble autrement. Identité fermée? Identité ouverte? Quel témoignage apporter à ce propos?
3) Message universel concernant la création, concernant Dieu le Père, le Christ, l'Esprit Saint, et concernant une nouvelle manière d'être en société jusqu'aux laissés pour compte.

Lecture des fiches de travail

Après la présentation de la vie de Saint Paul, nous avons constaté que Paul a laissé passer un temps assez long après Damas, avant d'entreprendre sa vie de missionnaire. Il ne connaissait pas Jésus. Il a fréquenté seulement Pierre et Marc et n'a pas connu les autres apôtres.

Lorsque Paul dit "Il n'y a plus ni juif, ni Grec..." Quel scandale à cette époque ! Mais dire aujourd'hui ; "Il n'y a plus ni Français de souche, ni Arabe...." est aussi scandaleux, car nous vivons comme Paul dans une société cloisonnée. Elle s'était ouverte grâce à l'école ; mais, maintenant, cet ascenseur social ne fonctionne plus. La communication actuelle, serait-ce savoir mentir ? La parole de Paul, quant à elle, est forte, parce qu'il est convaincu et de ce fait, dit la vérité.

 La communication actuelle,
serait-ce savoir mentir ?

Pourtant Paul n'a pas condamné l'esclavage. Il n'a pas été révolutionnaire parce qu'il était dans l'attente immédiate du retour du Christ, et c'est peut-être pour cela qu'il ne proposait pas la subversion.

Peut-on changer son cœur sans changer la société dans laquelle on se trouve? Il y a une différence entre les étiquettes de la société et la réalité intérieure du chrétien. Que veut dire "revêtir le Christ" ? C'est le signe qui doit traduire un changement intérieur. C'est le choc des cultures qui est sous-jacent. Dieu s'adresse à chacun, même s'il n'est pas baptisé. Les baptisés sont tous égaux en Jésus-Christ ; c'est la fraternité.

Le "vivre ensemble", dépend-il de la foi ? Pour les chrétiens, le vivre ensemble dépend du fait que tous les hommes de la terre sont enfants du même Père. Des non-chrétiens arrivent à une notion de fraternité universelle à partir d'autres principes, même s'ils ne croient pas en Dieu le Père, et cela donne une grande richesse d'expression. Le communisme a échoué parce qu'il n' y avait pas d'appel à la transcendance. Il faut respecter les athées, c'est à dire les personnes, leur recherche. Mais en ce qui concerne les idées, c'est autre chose. Apprendre à se respecter ne veut pas dire que tout se vaut. Ils ont à nous apporter, nous avons à leur apporter.

Paul insiste sur les problèmes de mœurs, sur la séparation corps et esprit. A son époque l'"impureté" se dit essentiellement à propos du culte, de la liturgie, le non-respect des rites et non pas comme nous, d'abord à propos de la sexualité. Toutes les religions insistaient sur cette pureté rituelle et Jésus en dénonce le caractère parfois très formel, hypocrite sans lien avec le cœur. Cette pensée vient du fait que pour approcher Dieu saint, il faut avoir quelques points communs de sainteté avec lui. Il existe un autre volet de la pureté que l'on pourrait traduire par loyauté dans la relation avec Dieu et les hommes dans la vie courante.

Faire triompher le bien du mal
est un pas vers Dieu.

Paul nous renvoie à notre humanité, notre ambivalence. Nous avons à lutter contre le mal toute notre vie. Dans l'attente de la venue du Christ, Paul fustigeait les gens et leur proposait des lignes de conduite fermes et dures. Faire triompher le bien du mal est un pas vers Dieu.

Pour Paul, la "gloire" est le poids des choses, au sens de renommée, d'influence. Le Christ est le premier glorieux, puis nous, sans nous en rendre compte d'ailleurs car le but de la vie chrétienne n'est pas notre renommée mais la vie en Dieu. Il serait possible de citer St Irénée : "La gloire de Dieu , c'est l'homme vivant, la vie de l'homme c'est de voir Dieu".

Les "saints", ou croyants, ou justes, sont sous la grâce de Dieu, en opposition aux gentils qui ne reconnaissent pas la dignité de Jésus -Christ.

"Soumettez-vous les uns aux autres." Paul propose une nouvelle manière d'être ensemble jusqu'aux laissés pour compte, afin de libérer la société de ses cloisons. Le monde chrétien qui naissait à l'époque de St Paul disparaît à notre époque.

Comment découvrir que, quelle que soit notre vie, le Christ est avec nous ainsi que le dit St Paul, lui qui était témoin de Jésus et de sa Parole et qui nous demande de l'être à notre tour?

Retour sur soi

Il est difficile pour nous de dire si le Christ est avec nous à chaque instant de notre vie car cela touche notre intimité. Nous sommes en route avec nos doutes. La crise actuelle économique, financière, écologique... avec ses dégâts qui se multiplient tous les jours, nous amène à penser que la création va à la catastrophe, et cela renforce notre désarroi. Il nous semble qu'il y a une course entre ceux qui détruisent et ceux qui veulent savoir. Mais l'homme, ainsi que toute la création jusqu'au plus petit insecte, a droit au respect. Nous sommes dans des sociétés cloisonnées, avec beaucoup de communautarisme. Les frictions sont nombreuses et amènent de nombreux conflits, jusqu'aux guerres. Les guerres actuelles provoquées pour des raisons différentes des précédentes, raisons économiques, obscurantisme... se transforment en terrorisme lorsque les peuples n'ont pas la force matérielle. C'est entre autre pour éviter des guerres que les pays européens se sont regroupés.

Nous avons trouvé un soutien dans le mouvement,
par le partage en équipe.

 

Par notre éducation, nous sommes imprégnés de la philosophie chrétienne (ce qui n'est pas le cas pour les jeunes générations) et ainsi même dans les pires difficultés, nous cherchons à voir le positif. Comme les sept fléaux de la Bible, la crise avec ses souffrances, pourrait être une étape à franchir pour nous pousser à prendre conscience des problèmes et nous remettre en question. Nous agissons comme nous sommes, avec nos doutes, souvent désarçonnés par la multiplicité des problèmes mais en essayant d'y faire face et d'analyser ensuite. Le Seigneur s'adresse à quelqu'un de debout. Nous avons trouvé un soutien dans le mouvement, par le partage en équipe. Il y a la grâce. Il faut toujours y croire. Nous avons trouvé un soutien dans le mouvement, par le partage en équipe. Dans les moments difficiles ou importants, nous nous disons que ce n'est pas tout seul que nous y arrivons. Nous pouvons découvrir la présence de Dieu chez les autres pas forcément issus du milieu chrétien.

Il faut aider à se relever celui qui est par terre avant de lui donner la parole.

Notre regard de chrétiens réside dans l'espérance, comme dit St Paul, car la création se fait jour après jour à travers les hommes. Ceci nous pousse à plus d'optimisme pour notre l'avenir, puisque nous savons que celui-ci est entre nos mains, pour nos propres enfants. Évitons de nous replier sur nous même, luttons contre notre propre égoïsme pour aller vers plus de solidarité, parlons de liberté, luttons contre toutes sortes de discrimination lorsque l'occasion se présente (aide aux émigrés dans la paroisse...). C'est notre manière d'être avec Dieu.

Prières : prière qui va à l'essentiel

Aide-nous Seigneur à nous relever, même après une chute,
Aide-nous, Seigneur, à remettre en cause nos certitudes,
Aide-nous, Seigneur, à surmonter nos doutes,
Aide-nous, Seigneur, à trouver la lumière dans les rencontres avec les autres.

Malgré les souffrances que nous infligeons et que nous nous infligeons, à la suite de St Paul, restons dans l'espérance pour devenir plus humains, plus fraternels, plus solidaires !

Elisabeth Gay et Jean-Guy Girardet

Abonnement à la Lettre Électronique

Donnez votre adrélec, puis recopiez à droite les caractères apparaissant à gauche.

captcha 

Coordonnées

CdEP - 67 rue du Faubourg St Denis
PARIS Xème
Métro : Château d'eau - Strasbourg St Denis

  • Tel : 01 43 35 28 50
Vous êtes ici : Accueil Actualité de CdEP Au plan local Vies d'équipes Elisabeth GAY