jeudi, 24 mai 2012 16:36

CdEP et le service de la fraternité

Écrit par

Comment CdEP s'engage, souvent en partenariat avec d'autres, pour que chacun de nous trouve sa place dans l'école publique.

 

Pour la rencontre inter mouvement du 31 janvier 2012 organisée par Diaconia, CdEP avait fait le point sur les « fragilités » et les « pauvretés » qu'il rejoignait, ainsi que sur ce qu'évoquait cette invitation « Servons la Fraternité ».

 

Un petit aperçu des rencontres CdEP permet de voir où et comment s'est approfondie cette dynamique du service de la Fraternité :

Marseille
Dijon
Nancy
Issy-les-Moulineaux
Saint-Omer
Marseille
Saint-Etienne

  

 Le 15 janvier à Marseille 45 personnes, dont la plupart avait un engagement professionnel sur l'école, ont approfondi le thème Ecole, pauvres et pauvreté. Situations humaines, paroles de chrétiens.

 Après l'analyse des formes de pauvretés vécues à l'école publique qui lient aspect matériel et aspect spirituel, et concernent aussi bien les élèves, leurs familles que les professionnels de l'école, mais de manière différente, le groupe s'est interrogé sur les attitudes, les gestes, les paroles de foi qui permettent de s'ouvrir collectivement à un avenir où chacun ait une place. Les mots clefs étaient donner du temps, prendre du temps, enseigner et éduquer, accueillir respecter. La parole de Dieu choisie a été « Venez les bénis de mon père ... car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !... » Mt 25 31-46

 

 Le 24 mars, lors d'une rencontre réalisée à Dijon, Guy Coq, citant Hanna Arendt et Marcel Gauchet, a essayé de répondre à la question suivante : dans un monde en crise où l'École est instrumentalisée par l'économie, comment pouvons-nous, en tant qu'acteurs de l'Éducation, former des personnes singulières et pas seulement des individus standardisés ?

 

 Le 25 mars à Villers-lès-Nancy, le thème choisi était : L'Ecole devant la grande pauvreté.

Lire l'intervention
de Claude PAIR

 

Claude Pair, secrétaire national de ATD Quart-Monde, ancien recteur de l'académie de Lille, qui animait cette rencontre a fait prendre conscience à chacun des relations difficiles entre les familles pauvres et l'Ecole : incompréhensions, malentendus, exigences non satisfaites. Il faut connaître et dénoncer ces problèmes, changer de regard et cheminer de la dénonciation à la connaissance, de la connaissance à la compréhension, de la compréhension à la reconnaissance des attentes et des droits des personnes les plus défavorisées.

 

Que de questions !
- Quelles pauvretés rencontrons-nous dans l'Ecole ?
- Nous sentons-nous concernés ?
- Quelles paroles de croyants naissent de ces situations ?
- Quels défis l'Ecole et la société doivent-elles relever ?
- Que pouvons-nous faire ? Dans la société ? Dans l'Eglise ?
Une citation du Groupe de recherche Quart Monde-Université, Le croisement des savoirs (1999) peut servir de conclusion : « Se reconnaître comme des personnes qui possèdent, chacune à partir de sa vie et de sa perception des choses, un savoir propre que l'autre ignore, et qu'il lui faut apprendre »

 

 Le 1er avril la rencontre nationale a comme thème la laïcité, moyen du vivre ensemble ; Ancrage légal, réalité d'aujourd'hui. Ce thème a été l'objet d'une enquête parmi les adhérents, d'une synthèse, d'un approfondissement avec un chercheur de I'IESR, Philippe Gaudin, puis d'un échange entre enseignants des premier et second degrés et de l'Université.

Lire l'article
de Philippe GAUDIN

 

La laïcité rend service à tous : elle est en même temps le cadre politique de la liberté de conscience et de culte et le choix public de l'égalité entre les individus et entre les cultes. Dans l'éducation elle a pour but de permettre aux élèves l'expression libre de leurs convictions, dans le respect de tous. Cela est un facteur nécessaire de rencontre de l'autre, et conditionne l'art du vivre ensemble. Cela se joue de l'acceptation de son voisin de table au CP, à l'appropriation de démarches rationnelles au lycée, et à la pratique de la recherche et du débat à l'Université.

 

 Le 14 avril à Longuenesse près de Saint-Omer, le thème de la rencontre du Pas de Calais était Enseigner, éduquer aujourd'hui, dans une société en crise. Sens et espérance de nos professions.

 

Les enseignants sont des humains en devenir. En voici deux visages : Stéphanie, institutrice a connu le découragement, la déprime ; il y avait les mauvaises relations de travail, le harcèlement de la directrice et puis le décalage entre ce qu'elle vivait et ce qu'elle aurait voulu faire. Elle a aussi découvert les difficultés pour se réorienter en cours de carrière. Heureusement, il y avait les amis, les membres de l'équipe, la plupart en retraite, qui prennent du temps pour écouter et soutenir les actifs.
Antoine, professeur de physique, a expliqué comment le « burn-out » (épuisement, état de stress et de découragement) dans l'entreprise où il travaillait l'a conduit à l'enseignement. Il y a découvert des richesses comme le rôle d'éducateur, le plaisir de transmettre, et des pauvretés comme les difficultés sociales des élèves ou la situation d'enseignant en zone de remplacement.
Le Père Jacques Noyer, ancien évêque d'Amiens, a aidé les participants à regarder comment faire jouer leur espérance : « Il nous a invité à dépasser la technique pédagogique ou même le souci de faire germer ce qui est en chaque enfant ; il nous engage à rentrer dans un modèle paternel, maternel ; nous sommes appelés à aimer, faire confiance, espérer et à mener ensemble, adulte et enfant, une histoire de croissance, à faire grandir l'autre par notre espérance ».

 

 Le 15 mai, à Marseille une cinquantaine de personnes de 8 ans à 80 ans ont échangé à partir de situations concrètes rencontrées par les uns ou les autres, sur le sujet : Une place pour chacun, pour réussir ensemble l'école de tous. Fragilités reconnues, merveilles partagées, fraternité en Jésus Christ.

 

Voir, Juger Agir... Parler du vécu d'un collège qui vit une journée spéciale humour, de réactions autour d'un objet tombé dans la cour et non rendu à sa propriétaire, de la non-réponse à des délégués venus faire part d'un problème et reprendre ensemble le texte du lavement des pieds : cela à permis à des jeunes en ACE et JOC, à des membres de CdEP, MCC, ACI (...) de PARLER et de S'ECOUTER sur ce qu'il était important d'avoir comme points de repères. Nous avons insisté sur trois propositions d'action : oser parler entre jeunes et adultes avec confiance dans le cadre de la classe et de l'établissement, faire dans le cadre de la classe des propositions pour réaliser des œuvres communes (projets), construire des lieux de parole où l'on puisse s'exprimer sur ce qu'on vit (élèves, parents, enseignants). Lors de notre rencontre nous avons vécu ces réalités que la fraternité en Jésus Christ construit en nous.

 

 Dépassant le cadre de l'école, CdEP a organisé le 11 Mai à St Etienne, avec l'ACO, l'ACI, CMR, CVX, EDC, Chrétiens en liberté, Justice et Paix, la rencontre Une autre économie, peut-on y croire ? (Participation de M. Neuschwander, ancien patron de LIP)

 

Voilà comment CdEP s'engage, et souvent en partenariat avec d'autres, pour que chacun de nous trouve sa place dans l'école publique, dont le caractère de « service public » est à reconsidérer dans toutes ses dimensions (historiques, éthiques, philosophiques, théologiques). L'école n'est pas le seul lieu du service du frère... mais c'est la vocation propre de notre association que de permettre à chaque adhérent de vivre, pour tous et avec tous, le service d'éducation et d'enseignement.

 

Michèle Lesquoy, Dominique Thibaudeau, Jean Kayser.


 

Connectez-vous pour commenter

Abonnement à la Lettre Électronique

Donnez votre adrélec, puis recopiez à droite les caractères apparaissant à gauche.

captcha 

Coordonnées

CdEP - 67 rue du Faubourg St Denis
PARIS Xème
Métro : Château d'eau - Strasbourg St Denis

  • Tel : 01 43 35 28 50
Vous êtes ici : Accueil Actualité de l'Église Diaconia 2013 CdEP et le service de la fraternité