mercredi, 21 novembre 2012 10:17

Etre un intellectuel chrétien aujourd'hui

Écrit par

Des pistes de réflexion et de débat proposées par Confrontations - AIC

Comment être un intellectuel chrétien aujourd’hui ?

26 janvier 2013 9H30-18H – 11, Rue de la Chaise – 75007 Paris

Présentation du thème

L’expression « intellectuels chrétiens » a une longue histoire. La foi chrétienne a toujours voulu cheminer avec la raison. Aujourd’hui alors que différents types de rationalité se sont développés, c’est toujours son vœu. Toutefois les intellectuels chrétiens semblent devenus moins audibles au sein de nos sociétés et sans doute aussi dans l’Eglise.

Il y a toujours des intellectuels connus comme chrétiens. Ils mènent individuellement des recherches remarquables. Toutefois leur commune option chrétienne ne les conduit pas à un travail en commun, ce qui leur ôte une surface sociale dont ils auraient disposé naguère. Les temps ont changé et les questions aussi. Ceci n’enlève rien à l’importance de leur fonction ni à l’intérêt qu’ils auraient à se concerter pour mieux aborder les nouvelles questions dont la complexité exige une approche pluridisciplinaire.

Concernant le plus immédiat, comme chrétiens nous avons à nous demander comment continuer l’élan généreux de rencontre et de dialogue avec le monde d’aujourd’hui, dans le prolongement de Vatican II (Gaudium et Spes). En effet, le repli sur soi menace, nourri par la peur, voire le dénigrement du monde actuel.

Plus profondément, dans cette société et cette civilisation, les croyants se trouvent devant un défi nouveau : celui de se vouer au travail d’intelligence de la foi exigé par leur appartenance à ce monde. Cette tâche, ils en ont besoin pour eux-mêmes, mais aussi pour apprendre à dire le message évangélique dans un langage intelligible aux hommes et aux femmes de ce temps, bref « apprendre à parler à d’autres de notre foi. »[i]

Comment des intellectuels chrétiens peuvent-ils s’atteler à ces tâches ? N’ont-ils pas à se concerter sur l’analyse de leurs responsabilités ? N’ont-ils pas un rôle important de médiation à assumer pour aider à l’inscription du christianisme dans la société et la civilisation contemporaine ?

Les chrétiens ne peuvent pas se désintéresser de ce que deviennent leur société et leur civilisation. L’Evangile, la foi peuvent être des sources d’inspiration au bénéfice d’un progrès dans la société et d’une civilisation plus humaine. Les chrétiens n’ont pas le droit de se résigner devant le « désordre établi » (Emmanuel Mounier).

Les intellectuels chrétiens sauront-ils prendre conscience des responsabilités qui leur reviennent ? Mieux encore, tisser les coopérations, initier les échanges et les travaux nécessaires avec des intellectuels et des personnes de bonne volonté d’horizons divers ?

Devant des tâches qui dépassent les individus, des groupes pourraient assumer plus facilement ces rôles de réflexion et de coopération au registre même où les questions sont débattues. Il importe enfin que la tête de l’Eglise cesse de proclamer, toute seule, des vérités qui concernent l’humanité en tant que telle, ceci dans l’intérêt de ces vérités.

Des intellectuels français, des écrivains comme François Mauriac et Georges Bernanos ou un scientifique comme Louis Le Prince-Ringuet ont su avoir, en leur temps, une parole publique en tant que catholiques.

Il y a 65 ans déjà Emmanuel Mounier écrivait  de façon incisive: « Les mots de l’Eglise ne passent plus, ses gestes ne portent plus, le monde a perdu la clef de sa langue, et l’Eglise a perdu la clef de la langue des hommes ».[ii]

Le problème n’est donc pas nouveau. Toutes les générations successives y sont confrontées et l’urgence d’un relais se fait sentir.



i - Rapport de Mgr Claude Dagens « Entre épreuves et renouveaux la passion de l’Evangile – Bayard/Cerf 2010

 ii - Dans : Feu la chrétienté p. 20 (texte de 1947).

Connectez-vous pour commenter

Abonnement à la Lettre Électronique

Donnez votre adrélec, puis recopiez à droite les caractères apparaissant à gauche.

captcha 

Coordonnées

CdEP - 67 rue du Faubourg St Denis
PARIS Xème
Métro : Château d'eau - Strasbourg St Denis

  • Tel : 01 43 35 28 50
Vous êtes ici : Accueil Actualité de l'Église Confrontations AIC Etre un intellectuel chrétien aujourd'hui